Bonjour les hirondelles Helene Suzzoni

Publié le 30 Mai 2016

Bonjour les hirondelles Helene Suzzoni

Cette journée d’automne-là pourrait être une journée comme les autres. Pourtant, pour le très sérieux Monsieur Dubout, ce sera un jour extraordinaire : sur le chemin de son bureau, le magnifique spectacle des hirondelles rassemblées pour leur grand départ vers le sud va réveiller chez lui le souvenir enfui de sa propre enfance, et finir par provoquer son propre envol, droit vers le ciel. Là-haut, en compagnie de ses amies les hirondelles, il va vivre des aventures incroyables. Et lorsqu’il reprendra finalement pied sur la terre ferme, ce sera pour mettre en pratique, une fois pour toutes, cette vérité très simple : il n’est jamais trop tard pour savourer la vie et ses surprises, sans attendre et sans réserves !

Bonjour les hirondelles Helene Suzzoni

Cet album à un joli discours d'espoir et d'optimisme qui ne peut que plaire à toutes les générations ! Les hirondelles symbolisent comme toujours la liberté, le renouveau et la beauté

de la nature. Le graphisme avec ses traits d'aquarelle et ses traits faussement naïfs donne

toute la profondeur aux sentiments de l'album. Cet album à de véritables vertues bibliotherapique !

EXTRAIT :

" ...Soudain, la tempête éclata.
Les vagues se jetaient à l’assaut du ciel, et le ciel lui-même était secoué de vents contraires, et tout cela grondait et rugissait et crépitait d’éclairs et se renvoyait rudement Monsieur Dubout et les hirondelles.
- Oooh…gémit-il, dire que je pourrais être bien tranquille dans mon bureau…Qu’est-ce qui m’a pris de partir avec ces oiseaux ?!
Et voilà que, ploc, un petit corps mouillé lui tomba dans la main.
Ploc, un autre petit corps atterrit sur son dos.
Et ploc, ploc, ploc, il se mit à pleuvoir des hirondelles.
C’était si triste que Monsieur Dubout oublia la peur et le froid.
Il attrapa tous les oiseaux malmenés par le vent. Puis, il les mit au chaud :
dans ses poches, sa sacoche,sous son chapeau.
Il ouvrit même son manteau :
- Venez à l’abri! Leur cria-t-il.
Les hirondelles s’y engouffrèrent d’un coup.
Alors, Monsieur Dubout, tout gonflé d’oiseaux, fonça résolument à travers les bourrasques :
- Courage ! Nous passerons !"

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Culture, #Littérature jeunesse, #Albums jeunesse, #Hirondelles, #Coup de coeur

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article