Histoire du garcon qui courait après son chien qui courait après sa balle

Publié le 7 Mai 2016

Histoire du garcon qui courait après son chien qui courait après sa balle

Ils étaient trois comme les trois doigts de la main : Cali, sa soeur jumelle, Ruben, le chien et lui. Ils ont leur propre langage, Cali est vive, lui rêveur. Bientôt, Cali est terrassée par une méchante maladie, Ruben fugue. Le garçon est persuadé que s’il retrouve Ruben sa soeur guérira, aussi mettra-t-il toute son énergie, son imagination, pour ramener le chien à la maison. Il croise alors un marinier dans sa péniche, un gardien d’usine, qui ont recueilli Ruben, un moment. La balle jaune que le chien poursuit symbolise la vie qui s’échappe. Sur un sujet hautement périlleux, Hervé Giraud réussit la gageure d’écrire un roman plein d’humour et de sensibilité sans sensiblerie, la relation fusionnelle entre les jumeaux est évoquée avec justesse. Bien sûr on parle d’un sujet grave, mais avec tant d’élégance, que le lecteur n’est jamais capturé dans les filets du pathos.

Histoire du garcon qui courait après son chien qui courait après sa balle

Un roman original qui traite du rapport à la maladie d'un frère face à sa soeur jumelle.
Une quête pour retrouver ce chien qui avait cimenté l'identite des enfants et la complicité fraternelle.
Le paradoxe entre le détachement affiché du narrateur face à l'état de sa soeur et cette quête subitement vitale exprime de manière juste, vrai et originale les sentiments face à la maladie d'un proche

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Littérature jeunesse, #Roman jeunesse, #Maladie, #Adolescence

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article