Songe à la Douceur Clémentine Beauvais

Publié le 20 Août 2016

Songe à la Douceur Clémentine Beauvais

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur , c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.

Songe à la Douceur Clémentine Beauvais

Un roman 2016 incontournable ! Cet ouvrage est une pépite d'originalité, d'humour, de poésie et de références à la culture russe - Pouchkine et Tchaikovsky. Certe l'approche poétique digne des romans de Perec pourra renouveler des pratiques  de lecture mais cet exercice de lecture permet justement de donner tout le caractère Opéra Lyrique à une formidable parade amoureuse. Tatiana et Eugène ont tout des grands couples amoureux qui préfèrent déguster, prolonger, questionner les sentiments. Les rôles masculin/féminin sont ici décrit de manière très traditionnelle mais avec un regard intéressant à travers le prisme du temps. 

Voici justement des liens vers des blogueurs émerveillés et des critiques emballées, je ne peux que me joindre à eux et vous encourager à les rejoindre également.

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Littérature jeunesse, #Roman, #Poésie, #RL2016, #Rentrée littéraire 2016

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article