Premier arrêt avant l’avenir / Jo Witek - Actes Sud

Publié le 29 Septembre 2019

Premier arrêt avant l’avenir / Jo Witek - Actes Sud

Pierre, brillant bachelier primé au concours général, quitte son lycée rural et un milieu modeste pour rejoindre Paris et une prépa d'excellence. La voie royale pour un pur outsider boursier à qui on a toujours rappelé combien il était redevable à la société. Le voilà parti... Mais dans le train, son chemin va croiser celui d'Olympe, une fille flamboyante qui, avec ses idéaux révolutionnaires et son projet d'expédition humanitaire en voilier, va lui ouvrir de nouveaux horizons. Sa vie de jeune adulte commence à peine et le voilà qui doute, hésite, vacille. Et si c'était à lui de décider de son avenir ? Et si à dix-huit ans on avait le droit d'être léger ? À la recherche de l'amour, de l'engagement et de la liberté, une échappée belle entre Marseille et Paris.

Un vrai coup de cœur pour ce roman catégorie « littérature adolescents «  de cette rentrée littéraire 2019, pour le traitement tellement social et le style tranchant de Jo Witek. Elle s’attache 
dans ce roman passionnant à  démontrer qu’on peut avoir le courage d’assumer pleinement ses choix et s’engager. Typiquement classé en littérature adolescente par sa forme en récit d’apprentissage, le pitch du roman réussi parfaitement a illustré le genre. En effet, malgré des années de détermination et un chemin tout tracé pour le héros Pierre vers Science Po,  il lui suffit d’une rencontre bouleversante dans le train pour qu’il s’émancipe et mûrisse. Et c’est par les discours d’Olympe, par sa révolte empreinte de colère, que l’auteure nous encourage à réfléchir sur notre mode de vie, notre manière de consommer, notre empreinte écologique. Cette manière brute, directe et franche d’enclencher la réflexion chez le lecteur fait de ce roman un vrai bijou de lecture ! 

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Litterature jeunesse, #societe, #recit d’apprentissage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article