Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon - Jean-Paul Dubois - ed. de l’olivier

Publié le 4 Novembre 2019

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon -  Jean-Paul Dubois - ed. de l’olivier

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

Histoire d’une vie, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon est l’un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu’animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l’égard de toutes les formes d’injustice.

<a href="/auteur/Jean-Paul-Dubois/2312" class="libelle">Jean-Paul Dubois</a> propose ici un très beau texte qui enchante par toute l'humanité qui rejaillit au coeur du récit.
A travers le parcours de Paul, incarcéré pour une raison que le lecteur comprendra à la fin, c'est une vie qui défile. le hasard du destin amène Paul, fils de pasteur danois, à se retrouver à partager la minuscule cellule d'un Hell Aangel accusé de meurtre. le texte alterne entre les passages en prison et les feed-back dans la vie de Paul. 
A l'image de la couverture, les virées en aéroplane avec Winona sont les plus passionnant à travers les paysages traversées et l'émergence de leur merveilleuse histoire d'amour. Toute cette tendresse qui émane du récit est contagieuse et le lecteur reste émerveillé par sa lecture. 
Humour, tendresse, ironie et révolte contre l'injustice sont savamment dosés avec une plume virevoltante qui ne faiblit jamais, mordante et douce à la fois. Ce roman est marquant et ne manquera pas de se transmettre par bouche à oreille. 
Un Goncourt 2019 très humain ! 

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Roman, #litterature française, #prix litteraire, #goncourt, #RL2019

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article