Publié le 25 Octobre 2020

Le cri du homard / Guillaume Nail - Glenat Jeunesse - #Onestpret

Cet été encore, Aurore est de corvée à la charcuterie familiale. Si on ajoute à ça la sombre perspective de rester un an de plus bloquée à Montabourg, ce petit village perdu du Cotentin – le temps de repasser son bac –, il n’y a pas de quoi se réjouir. Mais les vacances vont prendre un tournant inattendu… 
Suite à un pari, Aurore va se faire embaucher de l’autre côté du havre, à La Rocque, le village ennemi de Montabourg ! Là-bas, Aurore participe au lancement d'un projet qu'on annonce créateur d'emplois : un élevage extensif de homards, et rencontre Archambault, jeune, ambitieux, très loin des ados qui l'entourent ! Enfin, elle a trouvé sa place ! À moins que la vraie nature de ce projet destructeur de l'environnement, et l'attitude cynique de ses instigateurs finissent par lui faire ouvrir les yeux sur ce qui se joue vraiment.

Une nouvelle collection de romans ados, dès 13 ans, qui aborde la question de l'urgence climatique à travers des récits inspirants et positifs, en collaboration avec le mouvement On est prêt. 

Le cri du homard / Guillaume Nail - Glenat Jeunesse - #Onestpret

Aurore doit repasser son bac et bosser tout l’été à la charcuterie familiale. Mais le vent de son Cotentin natal tourne pour elle et la voilà délaissant les rôtis pour les homards et le charismatique Archambault, qui en dirige l’élevage prometteur. Elle va découvrir et s’éveiller au sens écologique et au souhait de préserver l’environnement de sa région. En effet, elle se voit confier la préparation du projet d'agrandissement de l'usine de la conserverie qui noiera le littoral sous le béton. Le lecteur se retrouve, à  travers Aurore, à s’interroger et à développer son propre éveil à la conscience écologique. Guillaume Nail réussi une nouvelle fois à parler aux adolescents par son style direct, franc. Il injecte à merveille le côté revêche et plein de vie des adolescents pour porter cette cause écologique. Aurore nous montre ici, qu’il est possible d’ouvrir les yeux sur ce qui ce joue tous les jours dans notre environnement. Un roman court, universel et à partager de toute urgence pour s’éveiller ensemble et nourrir le débat ! 

Le cri du homard / Guillaume Nail - Glenat Jeunesse - #Onestpret

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Roman jeunesse, #écologie, #roman écologie

Repost1

Publié le 18 Octobre 2020

Un nom de bête féroce / Jean-Baptiste Labrune, ill. Marine Rivoal - édition du Rouergue, 2020

Au départ ce chat est un ange, un ange gardien qui semble veiller sur un enfant, partager ses moments de douceur, ses lectures, ses rêves. Jusqu’au jour où l’enfant comme le chat vont prendre du champ, gagner leur liberté dans l’apprentissage pour l’enfant, dans ses instincts plus sauvages pour le chat.

Un nom de bête féroce / Jean-Baptiste Labrune, ill. Marine Rivoal - édition du Rouergue, 2020

Un magnifique texte illustré qui déjà par son originalité et qualité graphique de trouve sélectionné pour les pépites du salon du livre pour la jeunesse 2020. Cet album présente une belle histoire de complicité entre un enfant et son chat, présente de manière subtile l'envol, l'apprentissage de l'autonomie liée au fait de grandir et revient finalement tout doucement sur la force des liens créés. Les illustrations sont divines et magiques, jouant sur les contrastes, le flou et les points de vus, chaque illustration donne une porte d'imaginaire doublant la trame narrative de l'album. Une vrai réussite, un vrai coup de coeur ! 

Un nom de bête féroce / Jean-Baptiste Labrune, ill. Marine Rivoal - édition du Rouergue, 2020 Un nom de bête féroce / Jean-Baptiste Labrune, ill. Marine Rivoal - édition du Rouergue, 2020

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Album jeunesse, #Graphisme, #texte illustre, #chat, #litterature jeunesse

Repost0

Publié le 10 Octobre 2020

Notre monstre / Agnes Laroche - Rageot éditeur

Lise, la mère d’Adèle, souffre d’une maladie grave. Comme elle refuse que cette maladie contamine toute son existence, elle a proposé un pacte à Adèle  : en parler le moins possible, et surtout pas à son ex-mari. Cette maladie est un monstre qu’elles tiennent à distance. Mais Adèle hésite de plus en plus à laisser sa mère seule, elle s’inquiète au moindre signe inhabituel et, surtout, elle regrette ce qu’elle a fait quelques mois plus tôt, ignorant que sa mère était hospitalisée.
Le secret devient lourd à porter. Peu à peu, Adèle s’éloigne de Blanche, sa meilleure amie. Elle évite les week-ends chez son père. Elle esquive même Darius, un garçon du lycée qui fait tout pour la revoir…

Notre monstre / Agnes Laroche - Rageot éditeur

Agnes Laroche propose un nouveau roman très touchant sur un le thème du cancer d’un parent dans son aspect le plus poignant. La façon de traiter le thème de cet adolescent confronté à un proche atteint de cette maladie est réaliste, et le poids du non dit à travers le pacte réalisé entre la fille et la mère est lourd et pesant. Mais c’est une façon de lutter contre ce monstre que représente le couperet de la maladie. Adèle, l’héroïne est une  jeune fille un peu paumé suite à un premier amour chaotique. Elle a fait quelques bêtises et s'en veut car c’est suite à sa fuite que sa maman a déclaré un cancer. 
Difficile de ne pas être touché par cette adolescente qui se sent coupable, mal dans sa peau et qui se coupe de plus en plus des autres. Y compris de son père, pour éviter de dévoiler le secret de sa mère et qui se retrouve seule à se confronter à la maladie.
Notre monstre est un roman surprenant, qui parle de la maladie certes mais qui petit à Petit, parle du rapport compliqué entre mère et fille et du besoin pour l’adolescent d’être dévoué à l’affirmation de soi. Le style du roman est dynamique et se dévore d’une traite, la tension et les émotions sont la point laisser un joli sentiment de lecture. 
#netgalleyfrance #notremonstre

Notre monstre / Agnes Laroche - Rageot éditeur

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Roman, #roman jeunesse, #cancer, #maladie

Repost0

Publié le 10 Octobre 2020

Oöfrreut la chouette / Cécile Roumiguière, Clémence Monnet - Seuil Jeunesse

Ööfrreut observe le monde du haut de sa branche. En général, les hommes ne l'intéressent pas beaucoup, mais depuis la fois où la petite est entrée dans la forêt avec ses parents, il y a deux tours de Soleil, elle est intriguée. Cette petite d'homme n'est pas comme les autres : elle aime sortir la nuit et n'a pas peur de l'obscurité. Elle sait saluer les arbres et écouter les bruits de la forêt. Une drôle d'amitié va naître, faite de curiosité et de respect mutuels. 
Elle ne cessera de grandir jusqu'à cette nuit où la petite fille va être poursuivie par une laie en furie et où Ööfrreut, l'aidera à retrouver le chemin de sa maison. Cet album, magnifiquement illustré par Clémence Monnet, est une déclaration d'amour à la nature.

Oöfrreut la chouette / Cécile Roumiguière, Clémence Monnet - Seuil Jeunesse
Un album touchant qui raconte la rencontre insolite entre une chouette et une humaine,qui, à priori n'ont rien en commun.
Celle qui se confie,… c'est une chouette. le récit à la première personne de cette chouette permet l'immersion immédiate du lecteur dans l'histoire et le regard de cet animal hors du commun invite à vivre pleinement les péripéties du fond du bois. 
La chouette est connue pour être habituée au calme et à la solitude de la nuit, mais quand elle découvre l'intrusion d'une petite fille dans « son royaume » c'est un nouveau monde qui s'ouvre à elle. Au fil de l'histoire, la chouette va suivre les aventures de cette humaine et s'y intéresser, jusqu'a tisser un beau lien d'amitié et de complicité. 
Cet album est une réussite graphique, où les fondus de couleurs relatifs aux ombres de la nuit sont éclairés par des taches plus vives propres au personnage de la fillette ainsi que de la chouette, très expressive, qui apporte un côté bienveillant et un ode à la beauté de la nature. 
Oöfrreut la chouette / Cécile Roumiguière, Clémence Monnet - Seuil Jeunesse

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Album jeunesse, #Litterature jeunesse, #amitie, #chouette, #nature

Repost0

Publié le 10 Octobre 2020

Les ombres que nous sommes / Sandrine Caillis - Thierry Magnier

Peut-on devenir un « vrai garçon », quand on se sent si différent ?

À 15 ans, Camille est passé maître dans l’art du camouflage. Sweat à capuche et éternel jean noir, il vit comme en apnée. Ces techniques de survie en milieu hostile, il les peaufine depuis son entrée dans le monde merveilleux de l’école, où on s’est toujours moqué de lui. À cause de son prénom, d’abord, qui rime avec fille. Et puis parce qu’il préférait s’inventer des aventures romanesques au lieu de jouer au foot. Mais cette année, le mur qu’il a patiemment dressé entre lui et les autres va voler en éclat. Tout commence quand on lui impose le rôle de Titania dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, costume inclus. À l’instant où il entre sur scène vêtu d’une robe de fée, il y a comme un glissement sous-terrain, annonciateur d’un séisme d’une magnitude impressionnante. Tout à coup le charme est rompu : Camille n’est plus invisible aux yeux des autres. À tâtons, il explore alors sa féminité, sa masculinité, se confronte à l’attraction qu’il produit chez Zoé, mais aussi chez Timothée, et se heurte à la répulsion qu’il inspire à d’autres.

Ce premier roman décrit le parcours d’un garçon aux prises avec les blessures de l’enfance et les incertitudes de l’adolescence. Faisant la part belle au théâtre, il explore les différents rôles que nous sommes amenés à jouer au sein de la société. La fin de ce texte, lumineuse, amène Camille à réaliser que cette sensibilité qu’il pensait repoussante, anormale, est au contraire sa plus grande force.

Dès 13 ans

Les ombres que nous sommes / Sandrine Caillis - Thierry Magnier Les ombres que nous sommes / Sandrine Caillis - Thierry Magnier

Un coup de cœur pour ce premier roman qui parle avec des mots justes tout en douceur des premiers émois amoureux de Camille, un jeune de 15 ans. Dans ce récit tout devrait résonner chez le lecteur, la réalité des émotions, les interrogations autour de la question de l’attirance masculine, féminine....et ceci avec une voix du héros qui sonde les questionnements de sa bisexualité avec simplicité, naturel et au plus prêt de ce que peuvent vivre les ados aujourd’hui. La place que joue le théâtre dans son affirmation identitaire est très intéressante et confortera certainement plusieurs lecteurs dans leur quête d’affirmation de soi. D’ailleurs ce premier roman est déjà plébiscité par un premier prix, le prix cendres qui dénote son caractère détonnant dans l’ensemble de la production éditoriale. 

Les ombres que nous sommes / Sandrine Caillis - Thierry Magnier

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Litterature jeunesse, #Roman, #premier roman, #Coup de coeur, #societe

Repost0

Publié le 9 Octobre 2020

A quoi rêvent les étoiles / Manon Fargetton - Gallimard Jeunesse
  • Titouan ne sort plus de sa chambre.Alix rêve de théâtre.Luce reste inconsolable depuis la mort de son mari.Gabrielle tient trop à sa liberté pour s'attacher.Armand à construit sa vie entière autour de sa fille.Cinq personnages, cinq solitudes que tout sépare. Il suffira pourtant d'un numéro inconnu s'affichant sur un téléphone pour que leurs existences s'entrelacent..."Hasard, destin, alignement de planètes... Appelez ça comme vous voulez, moi j'appelle ça magie."

A quoi rêvent les étoiles / Manon Fargetton - Gallimard Jeunesse

Ce roman livre le récit de cinq vies éparpillées qui auraient pu ne jamais se croiser. Mais le hasard, les étoiles les as reliés. Chaque chapitre nous raconte l'histoire d'un des personnages, tous très différents.
Et petit à petit, une toile se forme, ils sont reliés les uns aux autres par des liens familiaux, amicaux, ou parfaitement inattendus. 
C'est un très beau roman social,  avec une écriture poétique et fluide. L'histoire nous fait passer par toutes les périodes de la vie, selon le personnage, avec chacun ses problématiques propres, ses états d'âme et ses questionnements. Un joli moyen de monter les différences mais aussi les constances intergenerationnelles. D’ailleurs ce livre ne cible aucun âge particulier également et devrait ravir de 15 à 100 ans ! 
C'est un livre doux et touchant, qui nous raconte la vie, tout simplement, mais cela fait drôlement de bien en cette année si déshumanisée de revenir aux fondamentaux des relations humaines. 

A quoi rêvent les étoiles / Manon Fargetton - Gallimard Jeunesse

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Roman, #vie quotidienne

Repost0

Publié le 6 Octobre 2020

Le livre des secrets de mon dinosaure préféré / Maxime Derouen - Grasset Jeunesse

La maîtresse demande à chaque enfant de sa classe de préparer un exposé sur son dinosaure préféré. Attendez-vous à un tour d'horizon haut en couleur, humour et anecdotes... Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les dinos !

Le livre des secrets de mon dinosaure préféré / Maxime Derouen - Grasset Jeunesse Le livre des secrets de mon dinosaure préféré / Maxime Derouen - Grasset Jeunesse

Vous voulez tout savoir sur les dinosaures ? Voici un nouvel album de Maxime Derouen qui va vite devenir un incontournable pour les petits fans de dinosaures. Il aborde son histoire par une maîtresse qui demande à ses élèves de préparer un exposé sur leur dinosaure préféré. Ceci va être l'occasion de faire un tour d'horizon plein d'humour et d'anecdotes sur les différentes variétés de dinosaures...
Les illustrations et le graphisme très colorés et tout en rondeur donne le ton humoristique et cet album est un bon exemple qu'il est possible d'apprendre en se divertissant ! 

Le livre des secrets de mon dinosaure préféré / Maxime Derouen - Grasset Jeunesse

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Album jeunesse, #Litterature jeunesse, #humour, #dinosaures

Repost0

Publié le 4 Octobre 2020

La grande école / Nicolas Mathieu, ill. Pierre Henri Gomont - Actes Sud Junior

Un père et son fils découvrent la vie à deux, quand les parents se séparent.


L’été se passe tout en douceur, à savourer les petits plaisirs du quotidien. Mais le jour de la rentrée approche et le père regarde son fils prendre le chemin de l’école pour la première fois… Cet album touchant se clôt sur une déclaration d’amour au petit garçon, faite par un père qui l’observe grandir chaque jour, impuissant à retenir le temps qui passe, ému de ses frasques fantaisistes et maladroites.

Ce premier album de Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018, vient judicieusement remplir un gros vide en littérature jeunesse en présentant un père seul à élever son enfant après une séparation. Un joli message pour avancer dans l’égalité homme/femme avec une même émotion universelle de parent. Ici le petit héros, grandit et ravi son père en franchissant avec bravoure le chemin de son autonomie en allant à la grande école. Le duo avec l’illustrateur donne une jolie émotion à cet album entre douceur du pastel, réalisme des traits et tendresse à chaque mots. Une relation père/fils moderne et reflétant bien les évolutions de notre société. 

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Album jeunesse, #Litterature jeunesse, #relation pere-fils, #egalite des genres, #separation

Repost0