Articles avec #roman tag

Publié le 18 Février 2020

Paul Manacoeur / Bertrand Le Chatain - Librinova

Paris, février 2018

Paul Manacœur – ancien ministre bardé de diplômes et de décorations, patriarche respecté de sa famille – semble avoir tout réussi.
Mais deux mots, murmurés avec peine à sa petite-fille Juliette, suffiront à dynamiter cette image lisse et austère, si soigneusement entretenue. Deux mots, dont le prénom d’une femme que personne ne connaît...
Qui est donc cette mystérieuse personne ? Quel a été son impact sur la vie de Paul ?
Et pourquoi ce secret ?

Paris, octobre 1962

Jeune fonctionnaire prometteur, Paul Manacœur débute sa carrière à Matignon, en tant que "plume" du Premier ministre. Au cœur du pouvoir, il y fréquente les grandes figures de la République, de Georges Pompidou au jeune Jacques Chirac.
Il y fait bientôt une autre rencontre, à laquelle rien ne l’a préparé.
Que s’est-il donc passé entre ces deux dates ? Quelle a vraiment été la vie de Paul Manacœur ?
Surmontant ses peurs, Juliette va mener une enquête qui la mènera dans les coulisses de l’État aux débuts de la Ve République, pour percer ce mystère : qui était vraiment Paul Manacœur ?

Plongez dans ce roman palpitant, entre amour passionnel, politique et secrets de famille.

« Un récit passionnant, où des personnages attachants composent une histoire troublante, dans une fiction très librement inspirée par Georges Pompidou... Paul Manacoeur restitue fidèlement l'atmosphère du cabinet du Premier ministre de l’époque. » Bernard Esambert, conseiller industriel auprès de Georges Pompidou entre 1967 et 1974

Paul Manacoeur / Bertrand Le Chatain - Librinova

Un premier roman rythme et captivants un alterne entre récit presque caméra au poing et lecture de correspondance. Au delà de la couverture plantant le décor de l’Elysee sous Pompidou,  Paul Manacoeur nous livre l’histoire d’une vie marquée par une histoire d'amour épique, magnifique et digne des plus grandes tragédies,
Paul et Julie dévoilent petit à petit, avec beaucoup de simplicité et de pudeur, la fugurence de leur histoire très loin d’être un long fleuve tranquille, qui nous tient en haleine du début à la fin.
L’auteur scenarise et magnifie se récit par un décor représentant une époque politique donc finalement on parle peu mais qui a été le berceau de personnages hors norme comme Pompidou, Giscard et le mythe du jeune Jacques Chirac.Cette époque est retracée  par l'enquête menée 2 générations plus tard, qui sert de fil rouge à la lecture. 
C'est donc un livre captivant par son réalisme mais en même temps sa magie, écrit par un auteur talentueux par sa maîtrise de l'intrigue et par sa capacité à décrire parfaitement les moments d'émotions, de doutes, de regrets, que traversent les personnages. Une lecture belle et simple qui marque une époque et un destin.
#Paulmanacoeur #NetgalleyFrance 

Paul Manacoeur / Bertrand Le Chatain - Librinova

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Litterature française, #roman, #correspondance, #histoire d’amour

Repost0

Publié le 17 Février 2020

PS : Je ne t’ai jamais dit / Brigid Kemmerer - Hachette Romans

Il cherchaient des réponses. Ils se sont trouvés. Emma a crée un jeu vidéo. C'est une oasis où elle se réfugie chaque jour, même si un joueur la harcèle en ligne. Rev pensait avoir réussi à fuir son passé. Pourtant une lettre de son père ravive ses souvenirs et réveille ses vieux démons. Ces deux lycéens, que tout oppose, se rencontrent au détour d'un chemin. Commence alors une relation inattendue. 
Mais les secrets ont un prix. Et ceux de Emma et Rev pourraient bien tout gâcher...

PS : Je ne t’ai jamais dit / Brigid Kemmerer - Hachette Romans

Emma est une jeune lycéenne passionnée par l'informatique. Elle a d'ailleurs créé son propre jeu. Malheureusement, elle va se faire harceler par un joueur. Elle se retrouve déboussolée, ne sachant pas à qui s'adresser. Son père fait peu de cas d'elle et sa mère ne sait que lui faire des reproches. Rev, jeune lycéen dans le même établissement que celui d'Emma, a un lourd passé. Maltraité par son père pendant les sept premières années de sa vie, il se voit finalement placé dans une famille d'accueil aimante. Il doit apprendre à se reconstruire et ce ne sera pas facile. Lorsque les deux jeunes font connaissance un soir et par hasard, des liens indéfectibles vont naître entre eux. Il en ressort une belle intensité de lecture appuyée par cette humanité indéfectible.
Ce roman se lit en complément du premier tome mais de manière indépendante. le premier était consacré au meilleur ami de Rev et à sa copine Juliet. L'auteure a su créer une histoire d'une rare sensibilité qui ravira les plus jeunes et qui leur transmettra de belles valeurs et des messages importants remplis d'amitié, d'amour, de solidarité et de générosité. Ce roman de plus de 400 pages se dévore littéralement. Chaque chapitre alterne entre les points de vue d'Emma et de Rev, et sont à chaque fois narrés à la première personne, ce qui permet au lecteur une immersion totale. le récit et les préoccupations étant en parfaite adéquation avec les questionnements du publics adolescents, nul doute que ce titre devrait être un succès.
#PSJenetelaipamaisdit #NetGalleyFrance

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Litterature pour adolescent, #roman, #Jeux video, #harcelement, #Romance

Repost0

Publié le 2 Février 2020

Je ne voulais pas vous faire pleurer / Charlotte Monnier - slalom

Julie-Anne, qui déteste qu'on l'appelle par son prénom, vient d'être hospitalisée pour son anorexie mentale et nous la suivons à travers son journal intime qui intègre également des correspondances de sa mère et ses amies sur elle. du coup, le lecteur a un regard croisée sur le destin de Julie-Anne. Elle a 15 ans quand ses parents la déposent dans un hôpital psychiatrique pour adolescents. Anorexique, son poids est trop faible pour qu'elle puisse mener l'existence d'une jeune fille de son âge dans le monde extérieur. Elle doit prendre 7 kilos pour pouvoir sortir de l'hôpital et surtout, retrouver sa famille.
Commence alors pour elle un long parcours, "enfermée" dans cette unité d'hôpital psychiatrique pour adolescents. Il va falloir s'y faire et malgré tout, s'y amuser. Mais elle va surtout y trouver un tout nouveau sens à sa vie grâce à des rencontres, les échanges avec sa meilleure amie, et... une passion inattendue. Ce récit de vie est poignant et donne une vision sociétale d'une maladie qui touche plus d'adolescent que nous imaginons.
#jenevoulaispasvousfairepleurer # netgalleyfrance

Je ne voulais pas vous faire pleurer / Charlotte Monnier - slalom

Julie-Anne a 15 ans quand ses parents la déposent dans un hôpital psychiatrique pour adolescents. Anorexique, son poids est trop faible pour qu'elle puisse mener l'existence d'une jeune fille de son âge dans le monde extérieur. Elle doit prendre 7 kilos pour pouvoir sortir de l'hôpital et surtout, retrouver sa famille. Commence alors pour elle un long parcours, "enfermée" dans cette unité d'hôpital psychiatrique pour adolescents. Il va falloir s'y faire et malgré tout, s'y amuser. Mais elle va surtout y trouver un tout nouveau sens à sa vie grâce à des rencontres, les échanges avec sa meilleure amie, et... une passion inattendue.

Ils ont gardé mon téléphone.

On avait rendez-vous à onze heures du matin. C’était un mercredi. Je l’attendais depuis longtemps, ce rendez-vous. Maman aussi, mais papa un peu moins. Maman s’était tellement battue pour l’obtenir. Je l’entendais se bagarrer pendant des heures à l’autre bout du fil et depuis deux semaines. En fait, je crois que c’est surtout ma sœur qui a tenu à ce qu’on le prenne, ce rendez-vous. Elle s’appelle Marine. Vous n’allez pas tarder à en savoir un peu plus à son sujet. Je l’adore, mais elle ne me facilite pas toujours l’existence.

Au bout du fil, maman ne tombait jamais au bon moment, jamais dans le bon service ni sur le bon répondeur. Elle soupirait, disait : « C’est pas croyable, c’est pourtant pas la mer à boire que de parler à un humain. » Et puis, elle ne savait pas s’il fallait presser la touche 2 ou 3. « Ils vont nous rendre cinglés à la fin. Est-ce qu’on peut parler à quelqu’un encore ici ou c’est plus possible ? On vit vraiment dans un monde de fous ! »

Puis elle raccrochait en prononçant des mots en suisse-allemand, parce que maman est née là-bas et que je m’en souviens principalement quand elle s’énerve. Enfin, « là-bas ». C’est pas si loin non plus, on reste en Suisse, mais quand même. Là-bas, ils ont une langue qui chante beaucoup et qu’on ne parle nulle part ailleurs. C’est peut-être pour ça que je la comprends bien, cette langue : parce que j’aime la musique et qu’elle m’aide à savoir quand maman chante la mélodie de la colère.

 

L’écran affichait donc exactement onze heures zéro zéro quand ils ont pris mon téléphone. Mme Lepoivre m’a dit : « Celui-là, on va le garder, d’accord ? Éteins-le complètement et on te le rendra après tout ça. »

 

Après tout ça. Ouais. À ce moment-là, je crois qu’elle-même ne savait pas ce que « tout ça » allait devenir.

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Litterature jeunesse, #Roman, #Anorexie

Repost0

Publié le 20 Janvier 2020

Catch, tournevis et lutins-robots / H.Lenoir, ill. marie morelle - sarbacane, pépix
Pour tous les enfants bricoleurs, inventeurs, ingénieurs, et pour les fans de bagarre ! 

Le petit frère de Pénélope vient de se faire enlever par des lutins-robots – malpolis, qui plus est ! Va-t-elle le laisser disparaître dans une dimension parallèle ? Sûrement pas : elle part à la poursuite des kidnappeurs avec Dounia, sa meilleure amie catcheuse. Et si sur le chemin, elle doit faire équipe avec ce-crétin-de-Léopold, son rival, affronter une reine (bleue) complètement cinglée, gagner un combat de catch géant, ou déclencher une révolution robotique, qu’à cela ne tienne ! Personne ne lui pique son frère : elle a besoin de lui comme cobaye pour ses expériences scientifiques…

Catch, tournevis et lutins-robots / H.Lenoir, ill. marie morelle - sarbacane, pépix

Catch, tournevis et lutins-robots...tout est dit dans le titre associant des outils de manière loufoque...le lecteur est invité à une lecture remplie l'humour, de l'aventure, et du suspens.Sont au menu : Robots, lutins kidnappeurs, portail spatio-temporel, pour donner au final une belle fiction. Mais aussi quatre enfants de CM2 normaux, des amitiés et de fortes inimitiés. Et une usine un peu louche.
Pénélope dix ans, est fan de bricolage et de mécanique. Elle a un père qui travaille dans l'usine Roboratif, comme tous les habitants de Troupourit-la-rieuse ou presque, une amie qui ne vit que pour le catch, et un petit frère qu'elle aime d'autant plus qu'il est toujours partant pour lui servir de cobaye dans ses expériences parfois risquées.
Mais cette fois, le problème ne va pas venir d'un essai malencontreux de Pénélope. Des lutins robots viennent d'enlever le petit frère, et elles vont devoir partir dans un monde parallèle pour essayer de le délivrer. Monde où en plus de surprises désagréables, elles vont découvrir des outils évolués ! Et le voyage interstellaire va emmener le lecteur dans un imaginaire loufoque, drôle et extraordinaire ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Litterature jeunesse, #Humour, #Roman, #Aventure

Repost0

Publié le 9 Décembre 2019

[NOEL : ADOS] La seizième clé / Eric Senabre - Didier Jeunesse

Dans l’immense manoir d’Hemyock, la vie d’Oswald est plutôt confortable : tout un personnel lui est dévoué pour qu’il développe ses talents de jeune prodige. Une étrange maladie lui interdirait tout contact avec l’extérieur : aussi ne connaît-il ni ses parents, ni le monde qui entoure la propriété. Mais à l’approche de ses  
16 ans, le garçon s’interroge de plus en plus sur les zones d’ombre que compte son existence. Venue de nulle part, une jeune fille le contacte secrètement et l’incite à fuir avec elle. Mais comment sortir de ces murs ? Devant eux, le mystère est bien plus grand qu’ils ne l’imaginent…

[NOEL : ADOS] La seizième clé / Eric Senabre - Didier Jeunesse

Ce nouveau roman d’Eric Senabre est déjà en soi un plaisir car ceux qui ont lus ces précédents romans retrouveront l’atmosphère sombre, fantastique, et poétique qu’il impulse par son écriture dense et son appétence à l’aventure et au fantastique. Ici, avec la seizième clé, Oswald a l’aube de ses 16 ans nous entraîne dans un véritable escape game grandeur nature dans un manoir rempli de surprises, d’indices et de complexité. Ce manoir restera d’anthologie et donne souvent la possibilité de s’y perdre mais le final est à la hauteur de la complexité de l’intrigue. Un belle lecture ! 
#netgalley #laseiziemecle

 

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Litterature jeunesse, #Roman, #fantastique, #intrigue

Repost0

Publié le 1 Décembre 2019

[NOEL : ADOS] Signé poète X / Elisabeth Acevedo - Nathan
Dans un monde qui ne veut pas l’entendre, elle refuse de rester silencieuse
Résumé : Harlem. Xiomara a 15 ans et un corps qui prend plus de place que sa voix : bonnet D et hanches chaloupées. Contre la rumeur, les insultes ou les gestes déplacés, elle laisse parler ses poings. Étouffée par les préceptes de sa mère (pas de petit ami, pas de sorties, pas de vagues), elle se révolte en silence. Personne n’est là pour entendre sa colère et ses désirs. La seule chose qui l’apaise, c’est écrire, écrire et encore écrire. Tout ce qu’elle aimerait dire. Transformer en poèmes-lames toutes ses pensées coupantes.
Jusqu’au jour où un club de slam se crée dans son lycée. L’occasion pour Xiomara, enfin, de trouver sa voix.
Dès 14 ans.
[NOEL : ADOS] Signé poète X / Elisabeth Acevedo - Nathan

Rédigé en vers libres, ce premier roman pour adolescent se démarque immédiatement. La force des mots, lancés comme des coups de poings et qui reflètent la puissance du slam, frappe le lecteur. Ces mots, ils expriment la voix de Xiomara, une adolescente de seize ans qui rêve de poésie mais se heurte à la violence des hommes et à l'incompréhension de sa mère. 
Dans Harlem, il est difficile d'être une jeune fille ronde et belle, surtout lorsque l'on nait dans une famille très pieuse qui ne comprend pas le désir d'émancipation et de liberté. Et Xiomara à la force de s'emanciper, se construire et dépasser les affres de l'adolescence.Un roman essentiel sur la force des mots et l'importance de croire en soi qui transforme son regard sur le monde. 

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Roman, #Litterature jeunesse

Repost0

Publié le 17 Novembre 2019

Shooting Star / Fabrice Colin - Albin Michel jeunesse

Hollywood, août 1932. Le soleil brille sur Sunset Boulevard et Norma Jeane court après sa mère. À elles, les plus beaux cinémas de la ville ! Les salles rouge et or dans lesquelles le monde réel s'éclipse et les rêves se réalisent. Les films où la douleur s'efface et l'amour triomphe, où les femmes sont belles et les hommes, libres. Hollywood est le lieu de tous les possibles, des promesses fabuleuses et des faux-semblants. Parce qu'à quoi bon la vérité, si s'évader dans un conte de fées est permis ?

Norma Jeane a compris. Pour briller, il faut charmer ; pour réussir, il faut séduire. Qu'à cela ne tienne, elle se découvre des armes : sa beauté, son talent, son ingéniosité. Sans jamais fléchir, elle renversera son destin et prendra sa revanche sur la vie. Elle sera actrice, elle sera une star...

À partir de 13 ans.

 

Shooting Star / Fabrice Colin - Albin Michel jeunesse

Après l’excellent titre « Rester debout » dédié à Simone Veil de Fabrice Colin, l'auteur renoue avec le roman biographique dédié aux femmes de destin avec ici une fiction romancée autour de Norma Jeanne :  Marilyn à Hollywood. Et sa passion est débordante à travers sa plume, ce roman se dévore sans un souffle. Il y a de l'ambition, du rêve et un destin qui grandi en confiance pour partager avec nous une vie hors du commun. La mode des destins de femmes historiques célèbres est bien là mais Fabrice Colin renouvelle tous les classiques du genre pour notre plus grand plaisir. 

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Litterature jeunesse, #Roman, #destin, #biographie, #femmes celebres

Repost0

Publié le 4 Novembre 2019

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon -  Jean-Paul Dubois - ed. de l’olivier

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

Histoire d’une vie, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon est l’un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu’animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l’égard de toutes les formes d’injustice.

<a href="/auteur/Jean-Paul-Dubois/2312" class="libelle">Jean-Paul Dubois</a> propose ici un très beau texte qui enchante par toute l'humanité qui rejaillit au coeur du récit.
A travers le parcours de Paul, incarcéré pour une raison que le lecteur comprendra à la fin, c'est une vie qui défile. le hasard du destin amène Paul, fils de pasteur danois, à se retrouver à partager la minuscule cellule d'un Hell Aangel accusé de meurtre. le texte alterne entre les passages en prison et les feed-back dans la vie de Paul. 
A l'image de la couverture, les virées en aéroplane avec Winona sont les plus passionnant à travers les paysages traversées et l'émergence de leur merveilleuse histoire d'amour. Toute cette tendresse qui émane du récit est contagieuse et le lecteur reste émerveillé par sa lecture. 
Humour, tendresse, ironie et révolte contre l'injustice sont savamment dosés avec une plume virevoltante qui ne faiblit jamais, mordante et douce à la fois. Ce roman est marquant et ne manquera pas de se transmettre par bouche à oreille. 
Un Goncourt 2019 très humain ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Roman, #litterature française, #prix litteraire, #goncourt, #RL2019

Repost0

Publié le 27 Octobre 2019

Falalalala / Emilie Chazerand - Sarbacane

Chez les Tannenbaum, on est petit. Trois générations d'achondroplases, soit sept naines, gèrent ensemble Tannenland, le paradis réduit des animaux miniatures. Deuxième curiosité alsacienne après la cathédrale de Strasbourg, experte en Bredele et productrice des meilleurs shows de Noël de la région, cette famille n'a rien d'ordinaire. Sauf peut-être Richard, 19 ans, le seul garçon de la tribu. Le seul grand, aussi. L'exception à la règle, la mouche dans le lait. Tout aurait pu néanmoins rester ainsi, si... Si le coeur de Lulu Tannenbaum, 16 ans, ne s'était pas déglingué ! Si la Syrie n'était pas en guerre. Et si Hervé Vilard était juste un chanteur.

Falalalala / Emilie Chazerand - Sarbacane

Le nouveau roman d'Émilie Chazerand est un roman « feelgood » rempli d'humanité qui mérite d'être lu et découvert en famille au delà de toute frontière d'une littérature ou l'autre. 
On y découvre la vie de la famille Tannenbaum nichée dans un petit village proche de Strasbourg : oui, le contexte lecture de Noël est déjà bien campé.
On y croise trois générations de femmes toutes achondroplases. Sept naines accompagnées d'un géant: Richard, le seul garçon et seul grand de la tribu. L'équilibre familial vacille à l'annonce du problème de santé de Ludovika, seize ans. Mais attention comme l'annonce à juste titre la citation de Mirabeau : « Prenez un grand homme, mettez-le devant une petite femme, et il ne sera pas de taille. »
 Ce roman est idéal pour la période pré-Noël car c'est une véritable déclaration d'amour à l'Alsace, ses petits gâteaux de Noël, les rues de Strasbourg, l'orgueil et la fierté des Alsaciens. Les personnages sont incroyablement attachants parce que pleins de vie, de travers, de bosses et de rugosités. Ce roman est une ode à l'humanité et la lecture de ce roman donne une furieuse envie de sociabilité malgré tous les travers et embûches du quotidien. 

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Adolescence, #Litterature jeunesse, #litterature adolescent, #roman, #noel, #feel good book

Repost0

Publié le 1 Octobre 2019

La petite sonneuse de cloches / Jérôme Attal - Robert Laffont

Deux époques entrelacées, deux histoires d'amour qui se confondent en une chasse au trésor fiévreuse et romantique dans les rues de Londres.

1793. Le jeune Chateaubriand s'est exilé à Londres pour échapper à la Terreur. Sans argent, l'estomac vide, il tente de survivre tout en poursuivant son rêve de devenir écrivain. Un soir, tandis qu'il visite l'abbaye de Westminster, il se retrouve enfermé parmi les sépultures royales. Il y fera une rencontre inattendue : une jeune fille venue sonner les cloches de l'abbaye. Des décennies plus tard, dans ses Mémoires d'outre-tombe, il évoquera le tintement d'un baiser.
De nos jours, le vénérable professeur de littérature française Joe J. Stockholm travaille à l'écriture d'un livre sur les amours de l'écrivain. Quand il meurt, il laisse en friche un chapitre consacré à cette petite sonneuse de cloches. Joachim, son fils, décide alors de partir à Londres afin de poursuivre ses investigations.
Qui est la petite sonneuse de cloches ? A-t-elle laissé dans la vie du grand homme une empreinte plus profonde que les quelques lignes énigmatiques qu'il lui a consacrées ? Quelles amours plus fortes que tout se terrent dans les livres, qui brûlent d'un feu inextinguible le coeur de ceux qui les écrivent ?

La petite sonneuse de cloches / Jérôme Attal - Robert Laffont

Ce titre m’a attitré dès le projet littéraire de Jérôme Attal : Partir d’une seule phrase des « Mémoires d’outre-tombe » de Chateaubriand pour en faire une nouvelle fiction romanesque !  Et Jérôme Attal embarque ses lecteurs de sa voix douce dans son imaginaire rythmé par deux histoires d’amour en parallèle  dans le temps qui vont se croiser. D’un côté le jeune Chateaubriand réfugié à Londres en 1793 évoquant se fameux baiser qu’il aurait reçu d'une sonneuse de cloches à Westminster. De l’autre, de nos jours, Joachim Stockholm qui voulant rendre hommage à son père admiratif de Chateaubriand, va partir pour Londres afin d'élucider le mystère de cette histoire de baiser. Ce roman se lit ainsi en alternant les sentiments finement décrits et amenés par Jérôme Attal. La mise en scène scenographique est en place et la lecture se déroule sans accrocs au fin d’une jolie mélodie romantique.
#lapetitesonneusedecloches #netgalley 

Voir les commentaires

Rédigé par Frederique Letilleul

Publié dans #Litterature française, #roman, #RL2019, #rentrée littéraire

Repost0